• facebook icon
  • twitter icon
  • instagram icon

Le mutant fait maison

Avec la prolifération des films de super héros ces dernières années on se retrouve vite à désespérer du corps d’un simple humain et ses nombreuses limitations. Voler, soulever une voiture d’une main, courir à plus de 100 km/h, tant de chose qui nous sont impossibles sans assistance mécanique ou technologique. Sauf peut-être pour la vision nocturne !

             Biohacking des yeux.

 

Gabriel Licina et Jeffrey Tibbetts sont tous les deux biohackers. Le biohacking s’inscrit dans la mouvance actuelle du DIY (Do It Yourself : Faites le vous même)  et de la science participative. Le but est de faire de la biologie en se séparant des classiques cadres académiques et universitaires, de la biologie de garage en quelque sorte.

Les deux compères en action! ©scienceforthemasses

Les deux compères en action! ©scienceforthemasses

 

Nos deux compères ont décidé de s’inspirer des yeux des poissons vivants dans les abysses. Ces derniers vivants dans les profondeurs avec très peu de lumière ont dû augmenter la sensibilité de leurs yeux à celle-ci pour pouvoir voir quoique ce soit. C’est dans cette optique (ba-dum-tss) que Jeffrey a injecté une solution à base de chlorine e6 dans les yeux de Gabriel qui joua le rôle de cobaye. Cette molécule est présente dans les yeux des poissons sus-cités et a des effets photo-sensibilisatrice, c’est-à-dire qu’elle augmente la sensibilité, dans ce cas-ci de l’œil, à la lumière.

Un magnifique Photostomias Guernei  ©Edith Widder/HBOI

Un magnifique Photostomias Guernei ©Edith Widder/HBOI

 

Résultat de l’expérience les yeux de Gabriel étaient tellement sensible à la lumière qu’il était obligé de porter des lunettes de soleil pour ne pas risquer de brûler sa rétine. Pour tester son nouveau super pouvoir: la nyctalopie, il est allé en forêt en pleine nuit et était capable d’identifier une personne à 50m de lui avec 100%de réussite tandis que l’humain normal a un taux de réussite de seulement 33%. Heureusement pour Gabriel les effets de l’injection n’étaient pas définitifs et ont disparu après quelques heures.

Résultat de l'expérience, des yeux noirs comme la nuit! ©scienceforthemasses

Résultat de l’expérience, des yeux noirs comme la nuit! ©scienceforthemasses

 

Même si le résultat obtenu était celui recherché, les effets à long terme de ce genre d’injection n’est pas connu. Ce n’est donc pas demain que Splinter Cell se débarrassera de ses iconiques lunettes de visions nocturnes vertes au profit d’injection de chlorine !

Partager:

3 162 vues

COMMENTAIRES



Êtes-vous un robot?

    Flora 06 mai 2015 à 15h05 - Répondre

    0 0

    Assez trippant mais un peu flippant !



    Êtes-vous un robot?