• facebook icon
  • twitter icon
  • instagram icon

À la rencontre de...

WAX part à la rencontre d'une personnalité, du passé, du présent, et du futur aussi.

Women of Science – Un prologue

Alors que le monde scientifique peine à laisser une place aux femmes afin d’atteindre une parité plus que nécessaire, ’Women of Science’ vous offre une plongée au coeur du problème,...

Alors que le monde scientifique peine à laisser une place aux femmes afin d’atteindre une parité plus que nécessaire, ’Women of Science’ vous offre une plongée au coeur du problème, à travers le portrait de femmes scientifiques. Ces dernières ont accepté de se confier sur leur parcours et la réalité de la question du genre dans leur domaine, pour participer à la création de cette collection de vies et d’histoires.

En 2013 en France, les femmes ne représentaient que 20% des chercheur·e·s du domaine privé, et 34,9% des chercheur·e·s du domaine public. En vingt ans, cette proportion n’a augmenté que de 2 à 3 %[1]. Les laboratoires sur le territoire français sont, encore aujourd’hui,dirigés à plus de 80 % par des hommes. En 2018, dans son Bilan Social et Parité[2], le Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS), plus grand organisme public français de recherche scientifique, recensait 35,1% de chercheuses et 46,4% d’ingénieures. Au 31 décembre 2018, seuls 23,9% des postes de Gouvernance et Direction du CNRS sont occupés par des femmes. En France, 41% des élèves de terminales scientifiques sont des filles ; seuls 37% des diplômé·e·s en science, technologie ou innovation sont des femmes[3]. Depuis 1901, seuls 3% des prix Nobel scientifiques ont été attribués à des femmes.

Aussi bien que peuvent le faire de simples chiffres, ces statistiques révèlent la réalité de la recherche et du domaine scientifique en France. Une réalité qui, malheureusement, ne rime pas avec parité. Encore aujourd’hui, les femmes sont sous représentées dans la plupart des domaines scientifiques, que ce soit en France, ou à l’échelle mondiale. Les stéréotypes, l’autocensure, le machisme, le sexisme ordinaire, le patriarcat, sont autant de causes de ces disparités qui perdurent. Il est temps de se pencher sur la situation telle qu’elle est vécue par ces femmes qui ont fait le choix d’une carrière scientifique, et qui aujourd’hui, ingénieures, chercheuses, scientifiques, libèrent leurs paroles pour le projet ‘Women of Science’.

Le mouvement « Humans of »[4],né à New-York en 2010 avec Brandon Stanton, vise à mettre en avant l’histoire unique d’un être humain tout en soulignant la spécificité d’un lieu. Les « Humans of » constituent non seulement une collection de portraits de personnes dans les rues d’une ville, mais surtout un arc-en-ciel de vie, de rêves, de peines et de bonheurs, tels que racontés par ceux qui les vivent. Dans ce projet qui s’en inspire, nous souhaitions surtout mettre en avant l’histoire commune des femmes en sciences à travers le parcours singulier d’une multitude de femmes. Chaque femme a son histoire, ses rencontres, ses projets, ses rêves et ses désillusions : en en rendant compte à travers une série d’articles, nous souhaitions illustrer la réalité d’être une femme dans un domaine scientifique. Parcours, obstacles, anecdotes uniques, nous aspirions à créer un trombinoscope de vie et d’histoires.

Ce projet, qui a pour origine un triste constat de la réalité ainsi que de multiples discussions avec des femmes du domaine scientifique, tend à sensibiliser le public à une problématique actuelle. Nous espérons que cette série d’articles pourra illustrer la réalité d’un domaine qui reste aujourd’hui genré, mais également qu’elle offrira un message d’espoir pour toutes celles qui veulent se lancer dans une carrière scientifique.

Chaque article de cette série présente ainsi le parcours d’une femme, avant de plonger le lecteur dans le vécu, les convictions, et les actions de celle-ci, à travers des paroles issues d’une conversation.

Si vous êtes une femme scientifique, chercheuse, ingénieure, technicienne, n’hésitez pas à nous contacter pour nous faire part de votre histoire. Nous serions heureux de vous rencontrer et de faire de votre parcours une véritable illustration de la réalité des femmes en sciences.

Bonne lecture.

 

Pour accéder à la lecture des témoignages, vous pouvez cliquez ici :

 

[1] Calvez, Céline et Viry, Stéphane – Assemblée Nationale. « Rapport d’information déposé par la délégation de l’Assemblée nationale aux droits des femmes et à l’égalité des chances entre les hommes et les femmes sur les femmes et les sciences (Mme Céline Calvez et M. Stéphane Viry) ». http://www.assemblee-nationale.fr/dyn/15/rapports/ega/l15b1016_rapport-information.

[2]  Centre National de la Recherche Scientifique. “Bilan social et parité – 2018”. https://drh.cnrs.fr/wp-content/uploads/2019/12/Bilan_social_2018_Web-signet_04122019.pdf

[3] Observatoire des inégalités. « Les filles stagnent dans les filières scientifiques de l’enseignement supérieur ». https://www.inegalites.fr/Les-filles-stagnent-dans-les-filieres-scientifiques-de-l-enseignement-superieur?id_theme=22.

[4]« Humans of New York ». Humans of New York, https://www.humansofnewyork.com/.

Partager:

329 vues

COMMENTAIRES



Êtes-vous un robot?