• facebook icon
  • twitter icon
  • instagram icon

Attention Stéréotypes

Parce qu'il est plus facile de désintégrer un atome qu'un stéréotype !

Vos droits : le congé maternité et paternité en Europe

Les droits octroyés pour les congés maternité et paternité changent d'un pays à l'autre. Qu'en est-il en France, mais aussi en Pologne, au Chili ? ItCounts a mené ses petites recherches pour vous !

#KnowYourRights

 

Petit rappel historique du congé maternité en France :

Celui-ci apparaît en 1909 et ne compte alors que 8 semaines non rémunérées. C’est en 1980 que le congé maternité atteint sa durée actuelle de 16 semaines.

La durée du congé maternité prénatal et postnatal dépend du nombre d’enfants à charge et du nombre d’enfants qu’attend la femme enceinte. A ce sujet, le site ameli.fr, site de référence pour toutes les questions liées à la grossesse et aux droits que les futures mamans ont proposé le tableau ci-dessous permettant de s’y retrouver assez rapidement :

Source : ameli.fr http://bit.ly/1kQ1JHg

Source : ameli.fr http://bit.ly/1kQ1JHg

Ce n’est qu’en 1970 que l’ensemble des salariées obtiennent le droit d’être rémunérées pendant leur congé maternité. Le montant des indemnités journalières se calcule sur la base du salaire des 3 derniers mois travaillés, avec un plafond mensuel de 3 218,00 euros au 1er janvier 2016. Le montant maximum au 1er janvier 2016 de l’indemnité journalière maternité est de 83,58 euros.

 

Et le papa dans tout cela ?

La France arrive plutôt en fin de liste comparée aux autres pays en n’accordant que 3 jours à la naissance et  11 jours de congé paternité rémunérés, contre 35 semaines au Canada ou 24 semaines en Italie par exemple ! 

 

Voici un petit tour d’horizon de pays voisins et plus lointains pour observer les différentes politiques appliquées :

  • Royaume-Uni :  52 semaines de congé maternité, pendant lequel la mère peut percevoir

– soit la prestation légale pour maternité, ou Statutory Maternity Pay – SMP, versée par son employeur à hauteur de 90% de son salaire moyen les 6 premières semaines, puis une somme fixe est allouée le reste du congé,

– soit l’allocation de maternité, ou Maternity Allowance – MA, accordée par l’Etat à hauteur de  90 % de son salaire hebdomadaire moyen ou d’un montant forfaitaire sur la totalité des 39 semaines.

Le père a le droit de prendre un congé paternité de deux semaines rémunéré à hauteur de 90 % de son salaire.

 

  • Pologne : 20 semaines de congé maternité, généralement prises après l’accouchement. En effet, la mère est obligée de prendre 14 semaines de congé maternité après la naissance de l’enfant. Point positif, la mère peut transférer au père les congés qu’elle ne prend pas ! Pendant son congé maternité, la mère perçoit des indemnités égales à son salaire moyen des douze derniers mois.

 

  • Allemagne : 6 semaines de congé prénatal et 8 semaines de congé postnatal. Si la mère est affiliée à une Caisse publique d’assurance maladie et titulaire d’un contrat de travail au début de son congé prénatal, elle perçoit une indemnité journalière de 13 euros maximum. Son employeur peut compléter ce montant si son salaire journalier moyen net est supérieur à 13 euros.

 

  • Bulgarie : un peu plus de 58 semaines de congé maternité ! La mère doit prendre 6 semaines avant la naissance de l’enfant, période pendant laquelle elle perçoit 90 % de son salaire quotidien moyen, à condition d’avoir travaillé pendant au moins 12 mois.

 

  • Espagne : 16 semaines de congé maternité, dont 6 semaines consécutives obligatoires après l’accouchement. La mère perçoit des indemnités égales à 100 % de son salaire de référence, c’est-à-dire son salaire du mois précédent le congé. Elle peut transférer une partie de son congé au papa, si elle respecte bien les six semaines obligatoires de congé postnatal.

 

  • Suède : la mère et le père ont chacun droit à 8 mois de congés payés par enfant ! Sur le total des 16 mois cumulés, 13 sont rémunérés à hauteur de 80 % du revenu le plus récent, jusqu’à un plafond d’environ 443 000 couronnes suédoises (€51100) par an en 2016.

 

  • Chili : en septembre 2011, le congé maternité postnatal est passé de 3 à 6 mois et s’ajoute aux 6 semaines de congé prénatal. Ces 18 semaines de congé maternité sont indemnisées à 100%. Depuis 2011, la mère peut transférer 6 semaines de congé au père, qui n’avait le droit alors qu’à 5 cinq jours.

 

Pour compléter ce petit tour d’horizon, nous vous recommandons l’excellente infographie réalisée par l’organisation Women&Tech, disponible sur leur site internet ! Women&Tech très active sur Twitter met en avant l’histoire de femmes travaillant dans le secteur technologique !

 

#BECAUSEITCOUNTS

Partager:

2 084 vues

COMMENTAIRES



Êtes-vous un robot?