Quelques chiffres bons à connaitre sur…

La science, les jeunes en science et la mixité en science en quelques chiffres, en France et Europe pour bien quantifier ce dont on parle et avoir de VRAIS repères!

Quelques chiffres sur la science et les formations

  •  Les études supérieures

– La France compte ~ 261,000 étudiants en sciences à l’université en 2012-2013 dont 28,500 nouveaux bacheliers. Sont compris dans les sciences: Science de la Terre, de la Vie et de l’Univers, Sciences Fondamentales et Applications, Plurisciences. Cela correspond à une baisse de -0.7% par rapport à 2012. Ils y préfèrent les filières STAPS (+7%) ou droit sciences-politiques (+3,4%) (Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherchep.2)

21,1% des étudiants en cursus scientifiques à l’université sont de nationalité étrangère , Licence-Master-Doctorat confondus (soit ~55,000 étudiants)(Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherchep.5).

47,000 technicien-ne-s sont formé-e-s en 2012-2013 grâce aux DUT (Diplome Universitaire de Technologie) du secteur de la production (Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherchep.3)

30,000 ingénieur-e-s sont formé-e-s chaque année grâce aux 200 écoles existantes (CDEFI).

–  La proportion de jeunes en France ayant une formation scientifique est supérieure à la moyenne européenne. En  effet, dans l’Europe des 27 la France est le pays où la proportion de diplômés de l’enseignement supérieur en sciences et technologies est la plus élevée. : 20.2% des 20-29 ans ont une formation dans ces domaines, alors que la moyenne Européenne se situe à 14.3%( EU-27). (Eurostat 2012)

– … mais alors qu’elle augmente dans l’Europe des 27, elle diminue légèrement en France (-2,6%, Eurostat. 2012 – Proportion de nouveaux diplômés de l’enseignement supérieur en 2009 chez les 20-29 ans)

  • L’insertion professionnelle

– En France, les emplois scientifiques représentent 393,000 personnes dont 240,000 chercheurs. Par emplois scientifique, on entend l’ensemble des personnes travaillant sur des projets de recherche et de développement, tel que défini dans le manuel de Frascati. Il s’agit donc des doctorants, enseignants-chercheurs, chercheurs et personnels de soutien à la recherche. 58% des chercheurs appartiennent au secteur privé. (Ministère de L’Enseignement Sup. et de la Recherche, 2013)

– La France se place au 8ème rang mondial dans le nombre d’emplois scientifique, et compte 8,5 chercheurs pour 1000 actifs.(Ministère de L’Enseignement Sup. et de la Recherche, 2013)

  • Auprès du grand public

– 41 % des français ont confiance que l’avenir se fera grâce à la science (Observatoire de la confiance de La Poste – juin 2013ce qui est, disons le, plutôt une bonne nouvelle!

Quelques faits sur la mixité en science, dans les deux sens…

  • Le constat dans les études supérieures

– En France en 2012-2013 les filles ne représentent que 38,7% des étudiants en sciences à l’Université (Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherchep.6), 26% dans les écoles d’ingénieurs (CDEFI), et 24% dans les IUT du secteur de la production (Ministère du Droit des Femmes 2012, p.26)

– En contrepartie, les garçons ne représentent que 38,8% des étudiants en médecine (Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherchep.6),  et à peine 21,8% parmis les nouveaux entrants de l’ensemble médecine-ontologie-pharmacie  (Ministère du Droit des Femmes 2012, p.26)!

– Dans l’UE des 27, 32% des chercheurs et ingénieur-e-s sont des femmes (She Figures,European Commission, 2012 ) et elles  représentent moins de 30 % de l’ensemble des diplômés dans les domaines de l’ingénierie, de la production et de la construction (UIS UNESCO)

–  En moyenne dans les pays de l’OCDE, 26 % des diplômes dans le domaine de la santé et du secteur social sont délivrés à des hommes (OCDE).

  • Qui prennent leurs racines au secondaire

– À la rentrée 2011, on comptait 11,3% de filles en terminale STI-Sciences et Techniques de l’Ingénieur (Filles Garçons sur le chemin de l’égalité 2013)

– À l’issue de la seconde, sur 100 filles, 67 s’orientent vers une première générale (majoritairement en S puisqu’elles sont 29, 23 en ES et 15 en L), 21 vers une première technologique, le plus souvent en STG-Sciences et Techniques de Gestion (13) et très peu en STI2D-Sciences et Techniques de l’Ingénieur et du Développement Durable (moins d’une). Sur 100 garçons, 62 s’orientent vers une première générale, surtout vers une première S (40, contre 17 en ES et 4,7 seulement en L), tandis que 24 entrent en première technologique, dont 12 en première STG et 10 en première STI2D. (Ministère du Droit des Femmes 2012)

Les femmes ne représentent que 30% des créations d’entreprise en France. (OCDE)

 Ressources majeures:

Rapport Ministère de l’Education Nationale: « Repères et Références statistiques sur les enseignements, la formation et la recherche« ,2013

Etude Mutationnelles, Global Contact: « Formations et emplois des femmes dans les sciences et technologies en France« , 2013

Les Français ont (un peu) confiance dans les sciences : « TNS Sofres Observatoire de la Confiance de La Poste« , 2013

Rapport Ministère du Droit des Femmes: « Chiffres clefs de l’égalité entre les Hommes et les Femmes« , 2012

Rapport Ministère Enseignement Sup.et Recherche: « Chiffres clefs de la parité dans l’Enseignement supérieur et la recherche« , 2013

D’autres chiffres funky ici: http://wax-science.fr/category/chiffre/

Partager:

2 057 vues

COMMENTAIRES



Êtes-vous un robot?