WAX bouge

On ira ou on y est allé et on vous en parle !

La charte pour l’égalité femmes.hommes dans la recherche

WAX aime les constats, surtout quand ils sont chiffrés. Ces nombres pourraient donner du baume au coeur: 48% des doctorants sont des femmes, 52% sont des hommes. Mais ils cachent...

WAX aime les constats, surtout quand ils sont chiffrés.

Ces nombres pourraient donner du baume au coeur: 48% des doctorants sont des femmes, 52% sont des hommes. Mais ils cachent deux réalités. La première, c’est un déséquilibre total en fonction des disciplines considérées: 74.1% des élèves en fac de langues sont des femmes; en sciences fondamentales et appliquées, les hommes prennent le dessus et sont 71.8%. La seconde réalité, c’est ce qu’il se passe après le doctorat. Toutes disciplines confondues, plus le niveau hiérarchique augmente, plus la proportion de femmes dégringole. Présidentes d’Universités? 10 %, soit… 8 femmes. Face à ces deux réalités, la gouvernement répond avec la charte pour l’égalité.

Le 28 Janvier 2013 se sont réunis Mme Fioraso, Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche (MESR), Mme Vallaud-Belkacem, Ministre du Droit des Femmes, et plusieurs présidents et membres de conférences d’enseignement supérieur (des Universités (CPU), des Écoles d’ingénieurs (CDEFI), des Grandes Écoles (CGE)).

Par exemple, la CGE s’engage à mettre en place des actions de sensibilisation, encourager les élèves à intégrer une réflexion sur les questions de genres dans leur rapport de stage, proposer des modules, du coaching, mais aussi à intervenir au Lycée pour casser les stéréotypes et promouvoir les filières de Sciences et Technologies auprès des jeunes. WAX aime ça! Les universités veulent, par exemple, mettre en place de réelles mesures d’encouragement pour une composition équilibrée entre les deux sexes et veiller à ne pas pénaliser le déroulement des études pour les raisons familiales.La charte qui a été signée encourage la mise en oeuvre de la parité dans la gouvernance des universités et la sensibilisation aux questions de genre auprès des étudiants et du personnel. Repenser leur outils de communication, faire et diffuser les statistiques de genre, prévenir toute forme de violence et harcèlement, voilà les objectifs communs aux conférences.

Cette charte encourage mais n’oblige pas. Au mois de Mars, un projet de loi sera présenté au Conseil des Ministres, qui lui prévoit d’inscrire la parité dans les instances de gouvernance des universités et établissements d’enseignement supérieur.

Les ministres ont tenu des discours que WAX a écouté avec beaucoup d’attention. Parmi les temps forts, il y a l’appel de Mme Vallaud-Belkacem à se défaire de toute forme d’autocensure, le fait que la balance des genres soit un facteur de compétitivité qui puisse réellement favoriser la croissance et qu’aujourd’hui il faut laisser place à la troisième génération du droit des femmes inscrite dans une société de l’égalité réelle. Mme Fioraso a elle présenté la mixité comme une nécessité, qu’elle soit de génération, d’origine ou de genre; elle appelle les universités et grandes écoles à collaborer avec les associations et mettre en place des actions de terrains. Alors WAX lance un appel: nous sommes !

 

Flora, pour l’équipe WAX

 

L’ensemble de la charte: ici

Le discours de Mme Vallaud Belkacem: ici

Celui de Mme Fioraso: ici

Sources: MESR DGESIP-DGRI SIES,SIES; MESR DGRH, GESUP; CPU

Partager:

1 134 vues

COMMENTAIRES



Êtes-vous un robot?

    leaprouvette 20 juin 2013 à 20h06 - Répondre

    0 1

    Appel aux gens chez WAX qui vont comprendre mon dépit:
    je suis en stage dans un des meilleurs centres de techniques spatiales de H*** et à mon étage (celui de la recherche en techniques spatiales), il n’y a que deux femmes : moi et la secrétaire, et les toilettes des femmes sont labélisées… « toilettes handicapés » lol y’a du boulot!!!!



    Êtes-vous un robot?