Manger recharge tes batteries, au sens propre

Imagine la scène : à court de batterie sur ton smartphone flambant neuf, tu fonces au kebab du coin. Pas pour squatter l’une des rares prises disponibles, non. Mais pour t'enquiller un fallafel ou un grec, qui te permettra de recharger ton Précieux, à la force des mâchoires.

C’est la voie que sont en train d’explorer deux chercheurs canadiens de l’Ecole de Technologie Supérieure. Ces deux joyeux drilles ont en effet trouvé le moyen de capter l’énergie déployée par nos mâchoires lors de la mastication. Un peu encombrante pour le moment, l’invention des deux ingénieurs ressemble à un casque anti-bruit dont les écouteurs sont reliés par une lanière.

delnavaz-piezomachoire

Delnavaz, l’un des deux chercheurs canadiens, s’éclate avec son gadget !

C’est cette lanière qui, placée au niveau du menton, va capter l’énergie de la mastication. C’est là toute la puissance de la technologie piézoélectrique, de transformer de l’énergie mécanique en électricité, sans passer par la rotation d’un appareil magnétique (comme les dynamos, les moulins à vent, ou les barrages hydroélectriques) !

Pendant ce temps, les oreillettes accumulent l’énergie pour la restituer ensuite à n’importe lequel de vos gadgets. Il est estimé que la mâchoire peut produire jusqu’à 580 joules par jour, au rythme auquel on bouffe d’habitude. Ce nombre peut doubler voire tripler pour les amateurs (addicts) de chewing-gum !

chewing gum

Le chewing gum, source d’énergie alternative !

Pour le moment les performances des prototypes sont encore modestes mais Delnavaz et Voix imaginent déjà des applications professionnelles pour leur trouvaille. Ils ciblent notamment des spécialistes qui portent déjà des casques imposants dans l’accomplissent de leurs missions. Un pompier, par exemple, pourrait chiquer un bubble gum en cours d’intervention pour recharger une oreillette bluetooth en fin de vie.

machoire-piezo
L’équipe de canadiens l’admet elle même, ils n’entendent pas transformer nos repas en rituels technologiques flippants, ni remplacer ces bonnes vieilles prises secteur. Cependant ils entrevoient un futur proche dans lequel les sources d’énergie seront décentralisées (pas uniquement dépendantes des prises secteurs, elles mêmes dépendantes de la gestion de l’énergie par les nations, qu’elle soie nucléaire ou fossile comme charbon, le pétrole ou le gaz de schiste), rendant les appareils de plus en plus autonomes. Et la force de la mâchoire n’est selon eux qu’un début de solution à ces challenges à venir. De manière générale, le piézo-électrique a encore de beaux jours devant lui !

 

Article repris de Julien, de l’Analytique de l’Aliment, site que je vous conseille si, comme moi, tu es féru-e de bouffe 🙂

Partager:

1 794 vues

COMMENTAIRES



Êtes-vous un robot?