Boyan Slat veut nettoyer les océans (à 19 ans)

Boyan Slat est un étudiant hollandais de dix-neuf ans en école d’ingénieur, qui a imaginé un procédé pour nettoyer les océans.

Les débarrasser de leur plastique, précisément : les humains produisent chaque année 300 millions de tonnes de plastique, dont une fraction se retrouve dans l’océan, emportées par les courants et finissent par former ce que l’on appelle des gyres de déchets. A la base, les gyres  désignent l’endroit où plusieurs courants marins se rencontrent en formant un vortex. Le plastique flottant se trouve piégé dans certains tourbillons, formant un mélange d’eau et de particules de plastique, de toutes tailles et compositions, qui peut s’étendre sur des surfaces atteignant jusqu’à trois fois la taille de la France.

Les cinq gyres principaux. Celui qui contient le plus de déchets est le gyre du Pacifique Nord. [Source: NOAA]

Les cinq gyres principaux. Celui qui contient le plus de déchets est le gyre du Pacifique Nord. [Source: NOAA]

En plus d’avoir le mauvais goût de nous rappeler qu’on a réussi à dévaster les océans sans s’en apercevoir pendant des décénnies, les gyres sont responsables de la mort d’innombrables animaux, de la tortue étouffé par un sac aux albatros qui meurent de faim parce que leur estomac est rempli de plastique. Environ 1 million d’oiseaux et 100.000 mammifères marins périssent chaque année de la sorte. Les précédentes opérations de nettoyages imaginées passaient toutes par le quadrillage en bateau d’immenses zones maritimes bourrées de plastique. Extraordinairement chers en plus d’être plus ou moins inefficaces, puisque les plus petits bouts de plastique passent entre les mailles des filets et qu’on  y attrape plus d’êtres vivants que de plastoc, les projets ont tous été abandonnés

Des millions d'oiseaux meurent l'estomac saturé de plastique, qu'ils prennent pour de la nourriture. Image tirée du très beau documentaire de Chris Jordan: Midway.

Des millions d’oiseaux meurent l’estomac saturé de plastique, qu’ils prennent pour de la nourriture. Image tirée du très beau documentaire de Chris Jordan: Midway.

Nécessaire à long terme (pour les écosystèmes et pour la santé humaine, puisque tout ce plastique  finit souvent dans nos assiettes) nettoyer les océans semblait donc plus ou moins impossible. Mais pas pour Boyan Slat, qui profite d’un travail de groupe au lycée pour s’attaquer au problème.Dans la solution que l’apprenti ingénieur a imaginée avec son équipe de 50 collaborateurs, pas de bateaux qui ratissent l’infini avec des filets inutiles. Au contraire, Boyan Slat veut installer des plateformes immobiles, qui filtrent continuellement l’eau autour d’elles. Au lieu de chercher à suivre le plastique dispersé par les courants, on laisse le mouvement de l’eau apporter le plastique à la plateforme, via deux longs boudins flottants. Les bouées jaunes récupèrent le plastique flottant à la surface et le guident jusqu’à un appareil de tri qui le sépare de l’eau et le rejette dans une grande benne. Le tout étant alimenté par des capteurs solaires et l’énergie hydrolienne, plus besoin de carburant.

Le processus devrait notamment présenter l’avantage de ne pas ramasser la multitude de petits êtres vivants à la surface de l’océan ; suffisamment lent, il laisserait le temps à 99.98%  du plancton de passer par-dessous les bouées. Mais l’impact du projet sur la santé du plancton, des oiseaux et du reste est encore à l’étude : il faut penser à tout. Au cas où, comme Boyan, tu aimerais monter un projet pour sauver la planète avant d’avoir vingt ans (ce que WAX t’encourage fortement à faire), tu dois savoir qu’il ne faut jamais oublier d’avoir un argument-clef pour convaincre des investisseurs. Et en l’occurrence c’est bien joué : en plus d’avoir éliminé les coûts habituels des projets de nettoyage, l’idée de Boyan pourrait rapporter de l’argent en recyclant le plastique récolté.

Pour en savoir plus, regarde la présentation TEDx de Boyan Slat:

Partager:

2 017 vues

COMMENTAIRES



Êtes-vous un robot?

    Johnavon 06 mars 2014 à 7h03 - Répondre

    0 0

    You have the power to select how much protection from obligation you need to buy, when Quotes Chimp purchase liability insurance as part of a car insurance. This indebtedness coverage will be expressed in terms of a single-limitation sum or a schism-limitation sum.



    Êtes-vous un robot?