• facebook icon
  • twitter icon
  • instagram icon

Sanglochon, la science enfante un monstre

« Grosse bête farouche, celle qui exprime le mieux la sauvagerie de la forêt, lui donne une vie animale à l’échelle de ses arbres » (R. Hainard) Le sanglochon, qui a fait...

 En Ardèche, un état d’alerte a été déclaré hier soir, un paysan est rentré troublé de son après midi de chasse! Les faits. Alors qu’il effectuait sa ronde journalière,  le doigt sur la gachette, il a été pris d’effroi à la vue d’un ACNI (Animal Chargeant Non Identifié), il s’agissait d’un cochonglier ou sanglochon.

« Grosse bête farouche, celle qui exprime le mieux la sauvagerie de la forêt, lui donne une vie animale à l’échelle de ses arbres » (R. Hainard)

Le sanglochon, qui a fait son apparition en France dix ans auparavant effraie: 300 kilos sec et à jeun, 2m60 pas étiré. Posons notre regard scientifique sur cette noble création.  Tout commença il y a 6000/9000 avant notre ère, quand le sanglier fut domestiqué et donna au fil du temps une espèce nouvelle: le cochon. C’est au niveau des chromosomes que le bat blesse. A ma gauche, Sanglier, 36 chromosomes, à ma droite, cochon 38 chromosomes. La version domestique du sanglier a donc 2 chromosomes de plus ! Comment l’expliquer, et bien plusieurs hypothèses peuvent être envisagées mais on peut penser, que la domestication produit une sélection différente de celle de la vie sauvage (produire de la viande vs survivre) et donc d’autres chromosomes sont selectionnés.

Cette histoire de cochonglier et de chromosomes ne s’arrête pas la. Souvent accidentelle, la naissance d’un tel animal est due à la reproduction d’une femelle cochon et d’un mal sanglier. Ma question, combien de chromosomes ont alors les sanglochons ?????

??????

Haha je vous sens curieux-se, et bien c’est 37! Pourquoi ? Petit retour sur comment on fait des bébés chez les humains comme chez les sangliers. On produit des gamètes (spermatozoides ou ovule) qui ont chacun un chromosome par paire. Ici pour le cochon c’est donc 38/2 = 19 et pour le sanglier, 36/2 =18. Ensuite, rencontre des deux gamètes (on additionne), on arrive donc à 19+18 =37 chromosomes. Suite à cette démonstration imparable, je vous demande donc combien de chromosomes ont les descendants des cochongliers (et oui ils peuvent se reproduire !). Et bien la on entre dans le vraiment compliqué mais en fait les descendants n’auront pas tous le même nombre de chromosomes. Pour le détail, c’est ici .

page_06

Maintenant que l’on sait tout sur les cohcongliers / sanglochons, laissez moi vous dire que la domestication de ces animaux est interdite en France. Et oui, des éleveurs y ont tout de suite vu un intérêt pour obtenir un rendement très élevé en viande , mais des raisons sanitaires font que cette hybridation n’est pas autorisée. Cependant, en Ardèche, il semblerait que certains outrepassent la loi, les détails ici.Cependant, si vous êtes convaincus de l’intérêt des cochongliers, vous pourrez en Belgique déguster tous les produits qui en découlent (jambon , saucisson, paté …) et même découvrir un musée qui leur est consacré.

 

Cet article a été grandement inspiré de l’atelier réalisé avec des jeunes en service civique. Merci à eux !

Partager:

10 190 vues

COMMENTAIRES



Êtes-vous un robot?